YOGA
tradition du Cachemire

exploration sensorielle

selon l'enseignement de Jean Klein, transmis par Eric Baret


Stacks Image 11137
Rajasthan 18 ème siècles

SION

tous les jeudi
matin : 8 h 45
Av. Tourbillon 43
itinéraires



me joindre: 077 416 89 06 @_
acheter son tapis de yoga



Eric Baret
« Dans cette pratique ,l’essentiel restera toujours non formulé.
Cette approche va se transposer au niveau des
asana. Seule quelques indications seront données.
Leur pouvoir suggestif permettra la découverte des perceptions jusque- là enfouies.
Quand ces sensations se dévoileront, on comprendra clairement pourquoi la possibilité de ces perceptions n’avait été qu’esquissée.
Lors d’une session il ne se passe rien. Rien n’est enseigné.
En vous abandonnant au pressentiment qui préside à ces moments là, la formulation va s’actualiser.
 Prendre des notes pendant une séance accentue la conceptualisation, supprimant la possibilité d’entrer en contact avec ce qui est derrière. On ne fera alors que répéter des concepts, des éléments techniques figés. Au contraire, si on se laisse porter par l’instant, toute mémoire s’évanouit, et l’on retrouve, lors de la pratique, le parfum de notre ouverture.
Ce qui est oublié devait l’être, dans cette non- mémorisation de la technique, l’intuition fait découvrir des possibilités bien au delà de ce qui est enseigné. Le but si l’on peut parler ainsi, c’est l’écoute et non ce que l’on va trouver dans cette écoute »
le yoga tantrique du cachemire. éditions relié de poche 



Stacks Image 11143



«  Les asanas, souvent très simples sont à la portée de tous, ils nous amènent au ressenti le plus profond, à l'écoute, à la joie de ne rien être. L'exploration tactile nous ouvre au silence, à la vibration. Le plus petit des mouvements devient visite de ce que nous sommes fondamentalement. Il ne s'agit pas d'arriver quelque part ni de réussir quelque chose, mais plutôt d'accueillir cette vision que nous n'arrivons jamais nulle part, que tout nous est donné dans l'instant, la joie de ne rien être, ce que nous sommes sans rien vouloir. »

LA PRATIQUE
L’apprentissage de la sensibilité consiste à se rendre compte à quel point la sensation est peu présente et combien le corps est généralement pensé. Donner à la sensation la liberté de s’exprimer demande de cultiver une écoute non impliquée, va naturellement dans laquelle le corps devient objet qui se déploie dans la conscience.
Quand on laisse la sensation objet-corps libre d’attente, la sensibilité corporelle va naturellement petit à petit, se déployer dans notre écoute.Sans la moindre impatience, on laisse la sensation appelée corps se présenter de plus en plus souvent dans cet espace. Généralement, les premières sensations à apparaître sont celle de la lourdeur, de densité. Ce ressenti des tensions de surface va passer par un certain nombre de transformations ou les couches le plus opaques, les plus lourdes, vont progressivement se dissoudre dans des espaces de plus en plus transparents. Toute la substance corporelle doit se déposé dans le senti. Cet effondrement progressif des schémas corporels révèle déjà certaines formes de libération d’énergie. Les articulations ou se logent tant de résistances, les espaces intervertébraux, les mains, les pieds et le visage seront les endroits les plus sollicités.
L’évocation d’images tactiles, parfois visuelles, sonores, auditives ou gustatives , permettra selon le cas, d’approfondir cette première phase d’exploration.
On aborde l’asana, le corps de plus en plus vacant, et cette vacuité se maintiendra lors de l’accomplissement et du retour.
Eric Baret Corps de vibration
____________________________________
__________________________________________________________________________________________________________________

le coeur de la pose

Loading…
Loading…

Eric Baret
Le départ de la pose se fait dans la méditation, observation pure et va mettre en relation unique les différents centres du corps subtil qui vibrent les uns avec les autres selon une orchestration spécifique à chaque pose: . Les différents points ou l’énergie va se stocker , s’épanouir ou se transférer vont devenir conscients. Chaque pose nécessite non pas une concentration , mais une attention propre à certains de ces points d’énergie. Lors du retour de la pose, les énergies accumulées vont pouvoir se libérer dans la verticalité est cette montée brulera nos schémas d’appropriation et de savoir.
Les différentes expériences sensorielles qui se révèlent lors de l’éveil des énergies sont des réactions au contact de la joie qui se dévoile.
Avant de pouvoir pratiquer les grandes poses, ces sceaux de la Conscience, on doit d’abord explorer la sensation corporelle avec des demi ou quarts de pose qui permettront, sans faire violence à nos limites corporelles ni créer trop d’inconfort, de découvrir des parties du corps particulièrement envahie par la personnalité.

__________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Eric Baret
Dans ces rencontres libres de tout traditionalisme, les prolongations variées d'éveil des énergies subtiles seront abordées, les exercices corporels n'étant qu'un prétexte pour ressentir la tranquillité. Cette purification, par la libre circulation des énergies, sacralise notre structure. Leur réintégration dans la verticalité trouve son expression dans tous les aspects de la vie.
Cette démarche ou le corps est finalement reconnu comme souffle de l'être, s'inscrit dans la ligne non-dualiste du sivaïsme tantrique cachemirien. Le pressentiment de notre non-limite doit être investigué mentalement et corporellement. Le yoga cachemirien n'est pas une démarche d'accomplissement mais de célébration. Dans ces extensions, la pratique résonne dans tous les étages de l'être et souligne ce qui nous empêche de vivre en harmonie avec l'écho de la liberté.
L'exploration suit des modes particuliers différents pour chacun qui à leur tour s'incarnent dans toutes les facettes de la vie.

Qu'on évoque l'espace libre en son propre corps et dans toutes les directions à la fois. Alors pour qui jouis d'une pensée libre de dualité tout devient espace vide
Vijnana Bhairava Tantra